lundi 21 décembre 2009

Maison de poupée part3

C'est presque fini, il manque quelques détails mais voilà le résultat !

L'arriere


De coté


L'autre coté


Par la fenêtre...


lundi 14 décembre 2009

Maison de poupée, part 2

Le projet progresse, je ne compte pas mes heures ! je pense avoir déjà passé plus de 50 heures et pourtant ce n'est pas fini... ! En fait, il y a beaucoup de pièces et j'essuie les platres d'une première fabrication de ce genre. Il y a beaucoup de travail de DAO, ensuite il faut le temps de découper, quelques-fois de recommencer une pièce, également de surveiller la machine pour certaines pièces "délicates"... Mais aussi changer les fraises et surtout brider les planches primaires. Pas mal de peinture également... Bref, voici quelques photos de l'avancement du chantier.









En détails : Quelques volets parmis les 22 a fabriquer
Ici, l'usinage vient tout juste de se terminer

Reste les "lames" simulées par du carton ondulé à inserrer


Après peinture

jeudi 3 décembre 2009

Maison de "poupée" part 1

C'est bientôt Noël et voilà que l'idée de fabriquer une maison de poupée me reprend !

J'ai toujours été passionné par la "miniature" et je me rappelle avoir été de nombreuses fois "halluciné" par les réalisations vues de nombreuses fois au détour des allées du feu Salon Mondial du Modèle Réduit, porte de Versailles.
J'aimerai "secrètement" pouvoir réaliser à terme des maquettes de maisons, immeubles, ouvrages publiques,... peut-être pour des architectes ou des particuliers... ? Je crois que c'est un point commun que je partage avec Sébastien -Cyberseb...
Après un grand tour sur le Net, je glane pas mal d'informations. Je vais tacher de rester dans une réalisation simple car je n'ai que 3 semaines devant moi. De plus, pour une première, je risque d'essuyer les plâtres et je veux quand même que ma réalisation soit sympa et jolie !
Je détermine l'échelle, qui est couramment utilisée pour ce genre de réalisation : 1/12 ème.
Je m'aide d'une documentation très bien faite trouvée sur internet, j'adapte tout ca aux dimensions de ma machine pour rester dans son domaine de faisabilité. J'ajoute quelques détails, je fais quelques schémas, calculs savants et je me lance dans la découpe des premières pièces (premiers murs devrais-je dire ?).
Je compte également associer par la suite mon fils à ce projet... pour la peinture de l'ouvrage peut-être ?...
La première planche... medium de 6 mm
J'usine "recto et verso" : coté intérieur je fais des rainures pour insérer les cloisons et planchers ainsi que les futurs vitrages

La facade : c'est une double-porte qui s'ouvrira sur l'intérieur de la maison

mardi 1 décembre 2009

A4 Skyhawk part 1

Je viens de ressortir une vieillerie de derrière les fagôts : un A4 Skyhawk fortement endomagé lors du crash de son ex-propriétaire... en effet, j'ai racheté cette épave il y a 2 ans dans le but de récupérer la turbine Jépé et de l'utiliser dans un autre avion.
Mais ce A4 me plait bien... et puis il n'y a quasiment que l'avant qui est a refaire... !!! Et quelques pièces de bois... et ...Bref, un vrai puzzle ... mais avec un peu de patience...



Donc après reconstitution de cette partie avant avec de la cyano, je coupe le fuselage en deux juste devant les prises d'air. Je recopie grossièrement la forme et trace plusieurs vues en coupe. Je donne l'ensemble à Sebastien qui va faire des miracles avec Autocad et Rhino ...
Et voilà le travail ! Et à ce stade, il y a dejà plusieurs heures de boulot ! Reste à passer du virtuel au réel, c'est pas fini !



jeudi 26 novembre 2009

Essais de fabrication de nervures avec Profili

Tout est dans le titre ! J'ai donc acquis la version "PRO" de ce logiciel qui doit permettre de générer tous les profils grâce à une banque énorme et à la génération relativement simple d'ailes de toutes géométries.

Quelques exemplaires ...





mardi 24 novembre 2009

Boite d'aspiration des poussières

Elle a été découpée en plexiglass de 4 mm. Il y a deux trous qui permettent de passer une clé 6 pans et démonter la broche. Les trous sont fermés par des bouchons. L'ensemble est maintenue en place par la broche. Un balais de bas de porte assure "l'étancheité" entre la boite et la la pièce à découper. Sans ce balai, point d'efficacité !
Vue du dessous, sans les "balais"

Vue du dessus

Vue avec les balais, en fonctionnement

mardi 10 novembre 2009

Fabrication d'une thermoformeuse

Le thermoformage est une technique qui consiste à prendre un matériau sous forme de plaque, à le chauffer pour le ramollir, et à profiter de sa ductilité pour le mettre en forme avec un moule. Le matériau redurcit lorsqu'il refroidit, gardant cette forme.De nombreuses pièces plastiques sont thermoformées : les gobelets, les pots de yaourt, la plupart des emballages, les blisters, etc.Les coques de protection d'éléments électroniques, de machines, ou encore des pièces de carrosserie auto le sont également.

Ici, j'utilise comme matériau de thermoformage des assiettes en plastiques (blanc) et des couvertures PVC de documents (transparent). Il est possible de couper des plaques d'ABS, de PVC de PEHD disponibles dans le commerce ou auprès de sociétés spécialisées.
Je vous propose de découvrir les nombreuses photos illustrant ce petit projet, de la "conception" sur le papier, à l'utilisation.
J'ai utilisé du medium de 10 mm, 4 boulons et écrous papillons et quelques dizaines de cm de "joint de fenêtre".
Conception
Premier jet sur le papier...
... puis sur DAO Ninos
Fabrication
Fraise diamant de 2 mm, passes de 2.5 mm, 1000 mm/mn
Après les découpes de pièces il reste ça
L'ensemble du "puzzle"
Début de montage
Ca avance...
...avec le joint sur tout le pourtour.

C'est prêt !


Test de thermoformage blanc (avec une assiette en plastique)
Principe : chauffer avec un décapeur thermique (ou une résistance de four), connecter l'aspirateur et plaquer l'ensemble. Attendre le refroidissement et "démouler". Pour finir il suffit de détourer la pièce.



Tests de thermoformage transparent






Et voilà, c'est fini pour ce projet.


mardi 27 octobre 2009

Détourage de pièces en Corian

"Commande" d'hervé : - reproduire une pièce de plastique destinée à soutenir une porte de douche.

Le but est de fabriquer à l'identique le "crochet" (partie qui se glisse dans un rail). La partie "fixation" quand à elle sera simplifiée pour repondre entre autre aux contraintes liées aux caractériqtiques du materiau utilisé (Corian de 12.5 mm d'épaisseur).

- Dans un premier temps, et ayant de bonnes connaissances et une forte expérience dans le domaine, j'avais pensé à mouler la pièce en composite. J'ai donc fabriqué un petit moule en deux parties et "tiré" un exemplaire de la pièce en résine epoxy legèrement tixotropée et chargée à la fibre de verre broyée. Malheureusement, j'ai été contraint de casser le moule pour sortir un unique exemplaire...
La pièce d'origine à droite, la copie à gauche


- N'etant pas bien sûr de la resistance mécanique de cette pièce, j'ai préféré "cogiter" deux autres exemplaires simplifiés mais fonctionnels.
Pour l'usinage, j'utilise une chute de Corian. Pour ceux qui ne connaisse pas ce matériau, voici un petit extrait (source Wikipédia) :
"Le Corian est une marque de matériau mis au point par DuPont en 1967. C'est un matériau pour intérieur ou l' extérieur de bâtiment Ce matériaux étant constitué pour 2/3 de charges minérales et pour 1/3 de résine acrylique pure, il acquière ainsi des qualités d' élément massif et modulable. Il peut être façonné pour répondre à pratiquement toutes les exigences conceptuelles. Les surfaces en CORIAN sont douces , agréables au toucher et facile d'entretien. Il brûle à forte chaleur (son seul défaut) mais peut-être réparé de façon invisible.Il suffit de supprimer l'endroit détérioré et de rajouter de la matière.On peut en le chauffant par sublimation et par contact lui appliquer les couleurs et l'image d'une photo ainsi que diverses formes (vasque pour salle de bain, baignoire).Il existe une centaine de couleurs au choix. Les propriétés techniques du CORIAN permettent de l'utiliser dans la fabrication de toute sortes de plan de travail et design: en cuisine, pour la salle de bain, pour les hôtels, les restaurants, les collectivités, les stations services, les hôpitaux (paillasses, auges de chirurgiens), les laboratoires, maisons médicalisées...
Il craint les rayures, il faut privilégier les couleurs claires pour réaliser des surfaces susceptibles de subir des contraintes ( plan de travail de cuisine ) et éviter ainsi les rayures visibles.
Propriétés du CORIAN
Dure comme la pierre
Facile à nettoyer
Résiste aux taches
Résiste aux impacts
Résiste à la chaleur (jusqu'à 150°C)
Cintrable, postformable
Hygiénique car non poreux
Inerte, non toxique
Rénovable, réparable, adaptable"


Mes paramètres
Fraise diamant de 3 mm
Vitesse broche "3"
Vitesse machine : 450 mm/mn

Photos et videos
De la gauche vers la droite : les 2 pièces en Corian, la pièce en fibre, l'originale

Détourage en 13 passes de 1 mm

video


Mise à épaisseur du "crochet"
video

dimanche 21 juin 2009

Gravure d'un circuit imprimé

A la demande de Fred, je me lance dans la gravure d'un circuit imprimé "simple". Comme je ne pense en graver beaucoup, je ne me lance pas dans l'utilisation d'un logiciel de conception de CI, se serait trop compliqué.
Fred a dessiné le typon avec powerpoint. Il est transformé en bmp puis en GRV. La profondeur de la gravure est de 0.3 mm. Le détourage final de la plaque est effectué à 1000 mm/mn en 10 passes de 0.2 mm.

Mes paramètres :
Fraise diamant de 1 mm, spéciale composite
Vitesse broche "3"
Vitesse machine : 1000 mm/mn

Les photos et la video
Le typon en bmp


Ci-dessous, le circuit en cours d'usinage


Le résultat (avant détourage)


La video d'une partie du détourage
video




Le circuit terminé